Ressource partagées

compostComposter c'est écologique et economique

Le compostage est un processus naturel permettant de réduire nos déchets ménagers et végétaux tout en produisant un excellent engrais.

C'est une pratique ancienne et diffuse, longtemps réservée aux campagnes et jardins mais le « savoir-composter » individuel s’est beaucoup perdu… Aujourd'hui, beaucoup d'entre nous désirent agir et ce geste écocitoyen connaît un intérêt croissant même auprès des citadins.

 

Les déchets organiques des ordures ménagères représentent environ 30% du poids de notre sac poubelle : chacun d'entre nous remplit sa poubelle de 360kg d'ordures ménagères par an dont 50 kg environ de déchets de cuisine qui contiennent 80% d'eau !

Le compostage nous permet à chacun de réaliser des économies en réduisant nos transports de déchets de jardin vers les déchetteries tout en limitant nos achats d'engrais, pesticides, terreau...mais il permet également à la collectivité de réduire les côuts de la gestion des déchets. Si 10% des foyers Isérois pratiquaient le compostage individuel, ce serait 6000 tonnes de déchets en moins à collecter, transporter et traiter et cela représenterait 800 000 euros économisés par an par les collectivités et donc par les habitants !

 


Le compostage pour tous

Mais comment faire si l'on n'a pas de jardin ?

  • Le lombricompostage permet de faire du compost à l'intérieur (cuisine, cave, salle de classe...) ou sur son balcon. Mais c'est quoi au juste, le Lombritruc...? Le lombricompostage est une variante améliorée du compostage. Vous allez utiliser une population de lombrics (les vers « Eisenia ») pour la dégradation de vos déchets de cuisine et le tour est joué...enfin presque ! Pour plus d'info, tenez-vous au courant de l'actu du réseau ou rejoindre le site https://www.lombri-compost.fr/.

  • Les composts collectifs se multiplient dans les jardins collectifs, les copropriétés, les espaces publics... Regarder sur la carto les jardins qui existent dans votre quartier ou initier un compost en bas de votre immeuble !

  •  « Bokashi » signifie « matière organique fermentée » en japonais. C’est du son de blé fermenté, contenant des microorganismes (champignons, bactéries, microorganismes...), qui va faire le travail de fermentation. Cet « activateur » est à saupoudrer lorsqu’on déverse des déchets alimentaires dans une cuve fermée. Cette fermentation se fait en « anaérobie », c’est-à-dire sans contact avec l’air. De ce fait, tous les trois jours, on peut récupérer un « engrais liquide ». Un véritable booster pour vos plantes car très riche en micronutriments ! L’engrais liquide reste concentré au moment de l’extraction, c’est pourquoi, il faut le diluer avec de l’eau. Il reste dans la cuve du bokashi, de la matière organique, appelé « digestat ». On peut ainsi faire son propre terreau en quelques semaines chez soi en mélangeant le digestat avec un fond de terre. L’avantage de ce système est qu’on peut le réaliser chez soi dans sa cuisine, son garage, son balcon ou sa terrasse.
    Pour plus d'informations vous pouvez vous rendre sur le site Internet https://www.ecovi.fr